OPHÉLIE AU BORD DE L'EAU
2020 - REPORTÉ À 2021

Joe et Mia organisent une cérémonie en hommage à leur mère, célèbre interprète d'Ophélie disparue tragiquement pendant les représentations d'Hamlet. Ils tentent d'organiser un événément à la hauteur de l'amour de leur mère pour son personnage. Souvenirs joyeux et secrets de famille rythment cette célébration atypique. Mais pour faire honneur à leur mère et à Ophélie, choisiront-ils de préserver la légende ou de la réinventer? 

Conception, écriture et jeu:

Lionel Fournier et Sophie de Guérines 

Oeil extérieur:

Pauline Epiney 

Avec le soutien de:

Canton du Valais, Loterie Romande, Fondation suisse des artistes interprètes, TLH-Sierre 

Maquette:

05.2019 au Lausanne Shakespeare Festival 

Création:

11.2021 au Hik et Nunk Festival, Monthey

OPHÉLIE AU BORD DE L’EAU est un projet de création autour du personnage d’Ophélie dans Hamlet, qui se joue au bord d’un point d’eau, en extérieur (lac, fontaine, océan,…).

Il est né d’une interrogation autour de la figure d’Ophélie. Comment cette figure est née dans la pièce de Shakespeare, et comment elle a été construite et entretenue ensuite par les artistes (peintres, poètes, musiciens) qui l’ont représentée ?

Il y a une fascination autour de la mort d’Ophélie, jusqu’à la transformer en une unique image figée, que tout le monde connaît : une femme, jeune et pure, couchée dans l’eau au milieu des fleurs avec sa robe flottant autour d’elle.

La volonté avec ce projet est de bousculer cette image, ce mythe, pour tenter d’offrir à Ophélie une réalité plus humaine et plus concrète, et pour lui donner une parole.

Une femme, jeune et pure, devenue une figure, objet de fantasmes des artistes, des poètes, des universitaires…

OPHÉLIE est sacrée. Sa mort l’a rendue muette. À la lecture du texte d’Hamlet, nous avons tous deux été frappés par ce personnage en apparence docile. Sa conduite est définie par son frère ou son père, elle ne peut pas se laisser aller à ses penchants amoureux pour Hamlet. Et lorsqu’elle se fait entendre librement, à la mort de Polonius, les réactions et les discours des personnages qui l’entourent la font passer pour folle.  Jusqu'à ce que soit prononcée sa mort.

OPHÉLIE n’aura pu librement s’exprimer, et sa « douce folie » deviendra son emblème pour la postérité.

Nous voulons donner la parole à OPHÉLIE, nous interroger sur cette femme, devenue femme-objet. Quel est son rapport à l’autorité masculine au sein de sa famille ? Quelle est la nature de son amour pour Hamlet ? Que dirait-elle face aux représentations picturales, aux analyses littéraires autour de sa personne ?

En nous intéressant de plus près à ce personnage, nous voulons nous interroger avec vous sur la construction d’un mythe, et la difficulté de s’en détacher.

En invitant le public à marcher sur les pas de la mort d’OPHÉLIE, nous avons voulu donner vie à ce spectacle en plein air.